Cataractes chez l'enfant

Cataractes de l’enfant

Qu’est-ce qu’une cataracte ?

La cataracte est une opacité du cristallin, qui est normalement parfaitement transparent. On peut la comparer à une vitre qui serait dépolie au lieu d’être claire.

Qu’est-ce que le cristallin ?

                        Le cristallin est une lentille biconvexe (comme une loupe) qui se trouve dans la partie antérieure de l’œil et sert à faire la mise au point des images sur la rétine (Figure 1)

Figure 1 : Vue d’un œil en coupe avec le cristallin

Quels sont les différents types de cataractes ?

L’opacité peut intéresser la totalité du cristallin, qui n’est alors plus du tout transparent, ou une partie seulement (le centre appelé noyau, la capsule postérieure ou antérieure, la périphérie, etc.). (Figures 2) Selon cette localisation et la densité de l’opacité, les conséquences visuelles sont variables.

A                                                                                                              B

 

C

Figure 2 : Différents types de cataracte : Totale (A), nucléaire (au niveau du noyau du cristallin, B), punctiforme (C)

Quelles sont les conséquences sur la vision ?

-          Aucune si la cataracte n’est pas dans l’axe visuel ou si elle est très petite (punctiforme) et antérieure

-          Une baisse d’acuité visuelle, c’est-à-dire de la capacité à percevoir les détails (comme pour la lecture). Cette baisse peut être immédiate si la cataracte est dense et présente dès la naissance, ou plus tardive si la cataracte s’aggrave progressivement

-          La différence majeure avec les cataractes de l’adulte est que le système visuel de l’enfant n’a pas terminé son développement. Si la cataracte n’est pas opérée rapidement, le cerveau s’habitue à recevoir des informations de mauvaise qualité en provenance de l’œil concerné et « supprime » cette image. Ce phénomène appelé amblyopie est d’autant plus important que la  cataracte est dense, survient précocement et est unilatérale, la vision de l’autre œil se développant alors normalement.

Est-ce que la cataracte est fréquente chez l’enfant ?

Non, elle touche environ un enfant sur 2000, soit mille fois moins que les cataractes de l’adulte.

Qu’est-ce qui provoque la cataracte ?

-          Dans les cas de cataracte bilatérale, il s’agit souvent d’un problème génétique : une mutation provoque la maladie qui est purement oculaire et peut se transmettre à la descendance de l’enfant atteint.

-          Dans les cas de cataracte unilatérale, il s’agit souvent d’une malformation appelée persistance de la vascularisation fœtale (ou du vitré primitif). Cette malformation non héréditaire comporte, en plus de la cataracte, une taille plus petite de l’œil atteint (microphtalmie) et la persistance de vaisseaux dans l’œil, vaisseaux qui auraient normalement dû disparaitre avant la naissance, et parfois des malformations de la rétine.

-          Un traumatisme oculaire, un traitement général (corticoïdes, radiothérapie), une maladie générale peuvent entrainer une cataracte. Un bilan (sanguin, radiologique) n’est entrepris que s’il existe des signes faisant soupçonner une telle maladie. Ces signes sont recherchés par le pédiatre.

Comment se révèle la cataracte ?

Chez les enfants petits, par une lueur blanche dans la pupille (leucocorie), par un strabisme, par un tremblement oculaire (nystagmus).  Chez les enfants plus grands par une baisse d’acuité visuelle remarquée lors d’un examen de dépistage ou à l’école.

Comment se passe l’intervention ?

Lorsque la cataracte est visuellement gênante, le principe de l’intervention est d’enlever le cristallin. Une incision de petite taille (2 à 3mm) est réalisée à la périphérie de la cornée, la partie antérieure du cristallin (capsule) est ouverte et le contenu « aspiré ». Il est souvent nécessaire d’ouvrir aussi la capsule postérieure du cristallin et d’enlever une partie du vitré situé plus en arrière.

Le cristallin est généralement remplacé par un implant (cristallin artificiel) mis directement en place dans l’œil, plus rarement par une lentille de contact ou des lunettes.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale, dure environ 30 minutes, en ambulatoire ou avec une courte hospitalisation. Un traitement local et général est prescrit pendant un mois. Des contrôles réguliers en consultation et parfois sous anesthésie générale sont nécessaires. Même si un implant a été mis en place, des lunettes sont souvent nécessaires dès les premiers jours qui suivent l’intervention et pour une période prolongée.

En cas de cataracte unilatérale, l’amblyopie nécessite une rééducation par occlusion (cache) de l’autre œil, plusieurs heure par jour et au moins jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans.

Quelles complications peuvent survenir ?

-          La complication la plus fréquente est l’apparition d’une opacité dans l’axe visuel (« repousse » de la cataracte). Cette opacité nécessite une réintervention chez environ 20 à 30% des enfants opérés avant l’âge d’un an, beaucoup moins ensuite.

-          Une infection complique environ une intervention sur 1000

-          Un glaucome (tension trop élevée dans l’œil) peut apparaître après la chirurgie, nécessitant un traitement par collyre ou une réintervention.

-          Un décollement de rétine est possible.

Pour plus de détails, consulter la fiche d’information éditée par la Société Française d’Ophtalmologie :http://www.sfo.asso.fr/Data/upload/file/FICHES2009/18_Operation_de_la_cataracte_chez_l_enfant_nov09.pdf

Quels sont les résultats de la chirurgie de la cataracte chez l’enfant ?

En l’absence de complication, environ 80% des enfants opérés de cataracte bilatérale récupèrent une vision de 5/10èmes ou plus, et 50% des enfants opérés de cataracte unilatérale.

RECHERCHER UN MEMBRE AFSOP

RECHERCHE PAR MOT